Press-book Le temps

Le Temps d'apprendre à vivre

Le sujet est classique, mais la phrase, limpide, impeccable, emporte tout. L'humour aussi, qui nous rappelle opportunément ici qu'il est d'abord regard impitoyable sur soi.... De toute évidence, le temps d'apprendre à écrire est révolu pour Brigitte Niquet : la maturité est là.

Bruno Dewaele, in La Voix du Nord, 03/03/05, rubrique « Le livre du jour »


Un roman initiatique et même plus, le récit d'une véritable éducation sentimentale.
Sophie Lefèvre, in La Voix du Nord, 25/02/05

La prose est fluide, parfaitement équarrie, elle dit juste ce qu'il faut dire, le ton est vif et alerte, ironique aussi, de l'humour affleure au coin des phrases, avec un sens aigu de l'autodérision.
Les sentiments amoureux sont imbriqués de nuances très subtiles, qui vont du ravissement à la tendresse, aux grands écorchements (les plaies laissées par Maxime à Catherine) en passant par le mutisme, le retrait, l'abstinence, etc.
C'est un beau livre sur l'amour, les amours. Je l'ai beaucoup aimé. Je me suis dit à la fin : dommage que ça ne continue pas encore...
Patrick Ottaviani